http://makkabylie.blogspot.fr/

lundi 7 septembre 2015

Je suis Kabyle dans une école algérienne ! - Tamurt

Je suis Kabyle dans une école algérienne !

Je suis Kabyle dans une école algérienne !
Contribution de Jugurtha Aqvayli ( Tamurt ) –  « Je compte aujourd’hui partager avec vous ce que j’ai vu de remarquable chez un Kabyle non-croyant lors de ma première journée dans une école algérienne ».

Pour ceux qui ne me connaissent pas je suis un Kabyle résidant dans l’ouest algérien. Je me considère émigré dans cette société, je me vois étranger en marchant dans les rues de cette ville algérienne. J’ai une langue différente de la leur, une histoire et une culture propre à moi et mon peuple Kabyle. Laissez-moi aujourd’hui partager avec vous ce que j’ai vu de remarquable chez un Kabyle non-croyant lors de ma première journée dans une école algérienne.

Comme tout le monde je me suis préparé pour une nouvelle rentrée scolaire, une belle tenue vestimentaire, un tablier, un cartable, des cahiers et quelques stylos.

Quelques minutes avant huit heures du matin, je suis rentré au lycée pour saluer quelques minutes après l’hymne national algérien qui est étranger dans ma Kabylie natale, en regardant une sorte de drapeau vert et blanc frappé d’une étoile et un croissant rouge. Ces signes du drapeau islamique, et cet hymne arabophone, me faisaient sentir que je suis de plus en plus étranger au milieu d’une centaine d’élèves algériens.

A huit heures précises,  j’entre en classe, je choisi une table et je m’assoie avec des amis. On se raconte des blagues avant la venue du professeur qu’on ne connait pas.
Quelque temps après une personne passe par la porte de la classe. Une femme avec un hijab. Elle doit avoir une quarantaine d’années. Il s’agit du professeur de langue arabe. Elle nous lance le salut islamique arabophone dès le début « Salam Alaïkoum » ou (que la paix soit sur vous). Il s’agissait du premier terme raciste envers moi qui connait le hadith de Mohamed (prophète de l’islam) qui avait dit selon Mouslim : « n’entamez jamais les chrétiens et les juifs par un salut », donc j’étais le seul qu’elle n’a pas salué, car je suis seul non-musulman dans la classe, et ce n’est que le début.

Plus tard, pendant le cours sous forme de révision, elle nous parle de solidarité, et l’exemple de la leçon est le conflit israélo-palestinien. Lorsqu’elle nous dit : « savez-vous qui sont les juifs ? » je lève mon doigt pour avoir la permission de parler. « C’est la religion majoritaire en Israël »dis-je. Et là en pensant que je suis musulman, elle me dit : « Non mon fils, quand on les appelle les « ISRAËLIENS », on leur donne une valeur plus que la leur. Ce ne sont que les frères des singes et des cochons, la prochaine fois que je vous pose la question, tu dois me dire, les juifs sont les juifs ». Et là encore un racisme contre une religion qui est le judaïsme,.
Des lecteurs me diront que ces propos n’engagent que ce professeur et que l’islam est une religion tolérante. Alors laissez-moi vous faire un résumé de ce qui s’est passé en 627, quand Mohamed (le prophète de l’islam) sur son cheval avait guidé une armée musulmane et se dirigeait vers une tribu juive qui se trouvait dans la région d’El Médina El Mounaouara, et criait à la porte du village « Oh vous frères des singes et des porcs » selon Mouslim pour attaquer le village pendant la nuit et égorger plus de 800 personnes dont le seul crime était d’être juif dans l’état islamique de Mohamed qui n’a pas de frontières.  « Toute la terre est pour Allah », on avait appelé cela la conquête de la Tranchée.

Dans l’après-midi, à 14H30,  le professeur  d’histoire et degéographie, lui aussi, nous a parlé de solidarité. Avec lui, je m’attendait à des explications qui n’auraient rien à voir avec celles du professeur d’arabe mais malheureusementce professeur d’histoire s’est appuyé pour son cours sur un autre verset coranique, en disant : « Accrochez-vous à Dieu et ne soyez pas divisés entre vous » , « le premier à avoir parler de solidarité était Allah notre dieu ». Cet enseignant, est-il conscient que ce verset ne s’adresse qu’aux musulmans ? Ce n’est donc pas une solidarité entre humains (huminanité entière), mais seulement une solidarité entre les musulmans qui ne représentent que 23.4% de la population mondiale (Selon le Pew Research Center).

En résumé, j’ai débuté ma journée avec un hymne, un drapeau, un peuple qui n’est pas le mien. Tous les élèves l’ont salué sauf moi. J’ai reçu un enseignement indigne et raciste envers les juifs et le judaïsme. J’ai été obligé d’apprendre des lignes d’un livre d’une religion que je crois pas pour pouvoir apprendre ma leçon. Pouvez-vous imaginer une journée plus mauvaise ?. 

Par ses lignes je ne compte point attaquer les musulmans, mais je dénonce le racisme dont je suis victime. Je ne cesse d’imaginer la future école Kabyle, laïque et civilisée dans un état Kabyle, libre, laïc et social. Vivement une Kabylie indépendante et souveraine dans laquelle je ne serai pas étranger.
Jugurtha Aqvayli

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire